• itchyfeet_greentour

LES STROMATOLITHES !


En arrivant à Bacalar (situé au sud du Mexique, dans le Quintana Roo), nous avons été émerveillées par sa lagune aux 7 nuances de bleu.

Très vite, nous avons compris que cet endroit est protégé pour préserver sa faune et sa flore. En effet, la lagune est remplie de stromatolithes...








Mais qu'est-ce que c'est ?


Le nom "stromatolithe" (ou stromatolite) provient en grecque de stroma (tapis) et lithos (roche).


Ce sont des organismes calcaires présents dans les eaux peu profondes, marines ou douces.

Ils sont les plus anciennes structures que l'on peut rattacher à une activité biologique (autrement dit, vivantes).


Ces fossiles se sont formés par des cyanobactéries ("algues bleues") photosynthétiques, qui existent encore à l'heure actuelle. Ces cyanobactéries forment des tapis bactériens qui recouvrent la surface du sol.


On dit que les stromatolithes sont "laminés" (expression venant de l'algue marine brune "la Laminaire", en forme de longs rubans aplatis) puisqu'ils sont constitués de feuillets superposés de 0,1 à 1 mm d'épaisseur.


Lorsqu'ils sont encore vivants, la couche la plus superficielle (à la surface) est constituée d'un biofilm gélatineux (groupe de micro-organismes dont les cellules se sont collées les unes aux autres) piégeant des particules sédimentaires (en suspension dans l'eau), dans lequel se développent les cyanobactéries à l'origine de la précipitation du carbonate de calcium (calcaire). Le biofilm retient le calcaire et quelques particules sédimentaires.


La lithification (transformation des sédiments en roche par compression) commence à 1 ou 2 cm du niveau de vie et nécessite un substrat rocheux pour se fixer (comme le sable, par exemple). Cette formation de filaments cyanobactériens est prise dans une matière gluante dans une gangue calcaire (substance pierreuse calcaire) et forme ainsi une couche plus ou moins carbonatée (contenant du carbonate), appelée "lamine".




Techniquement, lorsque l'on dit que le stromatolithe est vivant, ce n'est pas la structure en tant que telle mais les bactéries qui le construisent qui le sont.


Ils sont importants dans l'histoire de la Terre, parce que ce sont les plus anciennes structures vivantes et que ce sont les premiers à développer la photosynthèse.


Ils peuvent avoir des formes différentes, allant du tapis bactérien légèrement onduleux, jusqu'aux formes spectaculaires en boules ou en colonnes. Plus ils sont gros, plus ils sont vieux puisque les cyanobactéries mourantes forment des microcouches de calcaire sur lesquelles se développent les nouvelles bactéries. Ce qui, par accumulation, donne l'apparence de boules ou colonnes, orientées selon les vagues ou le vent.

La croissance des stromatolithes est très lente (env. 0,4 mm/an) - d'où le fait qu'ils sont d'autant plus fragiles. Les plus vieux stromatolithes retrouvés au Groenland auraient 3,7 milliards d'années !





Où en trouver ?


Puisque fragiles et évoluant dans un environnement particulier, les stromatolithes sont devenus très rares.


Les sites les plus connus sont :

- en Australie :

- la baie Shark

- le lac Thétis

- le lac bleu

- en Égypte : le lac solaire

- au Brésil : le lac salgada

- le golfe persique

- aux Bahamas

- en Afrique du Sud : le Transvaal

- en Chine : l'île de Haïnan


... Et bien sûr, au Mexique ! :

- à Bacalar

- à Alchichica...




A Bacalar, pour les protéger, de nombreuses actions se sont développées : affiches de sensibilisation partout dans la ville, vente de crèmes solaires biodégradables...




Alors, si vous avez l'occasion de voir des stromatolithes lors de vos voyages,

faites bien attention à eux et ne marchez pas dessus surtout... !




Sources : Planet Terre, ENS Lyon. Jean-François Moyen. AC Clermont.

54 vues
CC_20190918_224145.png